L’affaire SAFARI

S.A.F.A.R.I est l’acronyme pour Système Automatisé pour les Fichiers Administratifs et le Répertoire des Individus.

Conçu par l’INSEE en 1973. Il s’agit de réunir au sein d’un même ordinateur la totalité des données concernant chaque français, cela à l’aide d’un numéro unique et différent pour chaque français, celui de la sécurité sociale. On voit donc la naissance d’une administration pouvant manipuler plus facilement les données personnelles de tout un chacun. Mais le projet donne lieu à une affaire assez imposante lorsque en 1974 le journal Le Monde va publier sa une « SAFARI ou la chasse aux français ». Il apparaît alors une crainte que le projet servent plus à la surveillance des actions de chacun plutôt qu’à faciliter la vie de chaque individu. D’autant plus que la réalisation publique de ce projet n’était pas de notoriété publique. Cela est donc apparut comme une manœuvre secrète du gouvernement pour ficher chaque français.

Source:  http://rewriting.net/2008/02/11/safari-ou-la-chasse-aux-francais/

 

En 1975, la conséquence en sera indubitablement une prise de conscience collective au niveau du gouvernement français. Le projet SAFARI va changer de nom pour devenir « Le Répertoire d’Identification des Personnes Publiques ». Et une enquête sera alors menée publiquement par une Commission nommée par le gouvernement, Commission qui rendra également public tous les rapports tirés de leur enquête.

Inéluctablement cette affaire marque l’apparition d’une nouvelle technologie au niveau du public également. Tout un chacun comprends que parle biais de l’informatique toutes les informations peuvent circuler. Et ces informations doivent êtres soumises à certaines limitations afin de protéger la vie privé de chacun car, si certaines informations peuvent se révéler utile dans certains domaines; elles peuvent être dangereuses dans un tout autre domaine. Prenons un exemple simple : Pour s’inscrire dans une école qui ne prendrait que des élèves d’une religion précise, il serait nécessaire dans un tel fichier d’indiquer la religion (que ce soit pour une histoire de régime alimentaire ou de priorité d’inscription). Mais prenons cette  même information dans un autre contexte, on peut tout à fait imaginer un employeur ayant un avis fermé sur la religion et refusant un emploi à cause de cela. Les dangers sont donc bien réels et devront êtres étudiées…

Publicités
Cet article, publié dans Au début de l'Informatique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s